Mlle Pied

Découvrez les textes et nouvelles de Mlle Pied

28 novembre 2011

$$$

 

Les Québécois ne disent pas  « pièce » lorsqu’ils parlent d’argent, ils disent « piasse ». Ben tiens.

Les Français comprennent, répètent et écrivent « pièce ». J'avoue, c'est plutôt joli. N'y-a-t-il pas plus pièce de monnaie qu'un beau dollar neuf et scintillant? Ça n’a pourtant rien à voir. Piasse vient de piastre. Avec des "ss", ça glisse plus sensuellement dans nos cavités buccales. Le même genre de procédé que pour le mot artiss (quoi que, selon le contexte, ce peut aussi être de l'ironie. S’il y a tellement de « s » que vous croyez entendre un serpent, ce n’est habituellement pas très gentil).

Concernant la piastre, il s’agit d’une très ancienne unité monétaire dont je vous épargne le long historique. 

$$$

Pourquoi je vous raconte ça aujourd’hui? N'est-ce pas connu de tous? Et bien non. Il se trouve que j’ai reçu un avis somme toute assez formel, tapé par un employé français (j'ai vérifié son identité), lequel m’informait que mon état de compte s’élève toujours à cinq cents pièces. Ça m’a fait sourire. J’en ai presque oublié ma situation financière peu glorieuse. J’entends quotidiennement les Hexagonaux le dire, mais de là à l'écrire formellement... Je me devais donc de rectifier sur cette plate-forme! Si ça m’amuse, c’est que ça signifie que les Français pensent que nous prononçons « pièce», «piace ».  Allô l’accent! Tout droit sorti des profondeurs de la Terre. Ou du moins, de la Gaspésie.

$$$

Nous pourrions donc aussi dire:

 “Yo, as-tu vu la dernière piace de théâtre de ChoseBine?” 

-          Ah non, les piaces de théâtre, j’aime pas trop ça. C’était intéressant?

-          Bof. Pas certain que ça valait vraiment cinquante piasses. En tout cas, tout un artissssssss ce Bine!»

piassssss[1]

 

$$$

 Utilisations fréquentes:

- Faire la piasse avec un projet.

- Mettre un quart de piasse dans le jukebox.

- Aller au magasin à une piasse parce qu'on y trouve tout ce qu'il faut pour être heureux.

Posté par mllepied à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire